Matériaux & réglementation

Dilatation des métaux de couverture et de façade (mm/m/°)

  • Acier / Inox : 0,012
  • Cuivre : 0,017
  • Zinc (au titane) : 0,021
  • Aluminium : 0,024
  • Plomb (laminé) 0.029

Distance entre 2 joints de dilatation (eaux pluviales)

 Zinc 

Gouttière demi-ronde ou carrée : 12 ml
Chéneau encaissé : 8 ml
Chéneau encaissé type shed (toiture en dents de scie couvrant en général les usines) ou encastrée : 6 ml (distance divisée par 2 si présence d’un angle).

Inox FTE :

• Distance entre 2 joints de dilatation : 8 ml
• Distance entre l’angle sortant et 1er  joint dilatation : 4 ml
• Distance entre l’angle rentrant et le 1er  joint de dilatation : 2 ml

Dimensionnement des tuyaux de descente en fonction de la surface du toit

Capture decran 2013-11-12 a 12.23.06

Capture decran 2013-11-12 a 12.23.16

* section de la gouttière = 3.14 x R2 (R en cm). Nota : pour une section rectangulaire : section = 10% ; pour une section triangulaire : section + 20%.


Les Matériaux de couverture et de façade, caractéristiques principales:

 

 1-picto-zinc-hild-eaux-pluvialesv2

Le Zinc :

HILD en propose 3 grandes familles : le zinc naturel, le zinc pré patiné clair (slate), le zinc de couleur (rainbow)
Le temps n’a pas de prise sur ce métal noble et durable, sa résistance à la corrosion est d’environ 40 à 70 ans en milieu urbain. Le zinc s’auto-protège avec la formation d’une couche naturelle appelée patine, d’un ton gris clair, qui se forme entre 6 mois et deux ans après la pose et selon le climat.
La souplesse mécanique et esthétique du zinc lui permet un mariage souvent original avec d’autres matériaux :
bois, brique, ardoise, terre cuite, pierre, enduit, céramique...
C’est un produit qui ne nécessite aucun entretien particulier.

Compatibilités avec les autres matériaux
Bois admis : Sapin / Epicéa / Pin / Sylvestre / Peuplier
Bois Non Admis : Mélèze / Chêne / Châtaignier / Cèdre Rouge / Pin Douglas / Cèdre
Métaux Admis : Plomb / Aluminium / Acier galvanisé / Cuivre étamé / Inox
Métaux non Admis : Cuivre, fer ou acier non protégés

Norme Zinc : EN 988
Elle définit des produits fabriqués à partir de zinc de haute qualité (zinc pur à 99,995 %) avec au moins une addition de titane, de cuivre et d’aluminium de teneurs suivantes :
Titane : min. 0.06% max. 0.2%
Cuivre : min 0.08 % max 1.0%
Aluminium : max. 0.015%

4-picto-cuivre-hild-eaux-pluviales

Le Cuivre :

Le cuivre est un matériau solide et durable dont la surface s’oxyde, d’où sa couleur typique verte ou brune. Grâce à cette fine couche d’oxydation qui se stabilise au bout d’un certain temps, le cuivre résiste bien pendant plusieurs dizaines d’années sans le moindre entretien. Fréquemment utilisé pour les toitures cintrées, il peut également être appliqué dans d’autres types de toitures.

• Longévité : forte résistance à la corrosion liée à une prise de patine qui évoluera vers une couleur marron
• Esthétique : métal vivant évoluant avec le rythme des saisons et se mariant parfaitement avec la pierre ou le bois
• Facilité de pose : métal très malléable parfait pour les éléments architecturaux
• Atout important : le même matériau étant utilisable pour la toiture et les rives, l’aspect de la toiture est uniforme et dépourvu de coulées de plomb ou autres.

Afin de permettre une évolution favorable de la patine, il suffit de passer un chiffon imbibé de gasoil sur tous les éléments de couverture en cuivre. Ceci évitera l’apparition de taches.


Compatibilités avec les autres matériaux
Bois : cèdre rouge non admis
Métaux : zinc non admis.

Norme cuivre : EN 1172
Epaisseurs cuivre : 5/10 ou 55/100 ou 6/10
La mise en œuvre doit être conforme à la norme NF P 36-201 (DTU 40.5).

5-picto-chromo-hild-eaux-pluviales

L'aluminium prélaqué :

L’aluminium est le métal le plus fréquemment présent dans l’écorce terrestre.

•    très résistant aux intempéries (ne rouille pas)
•    l’aluminium n’est pas toxique
•    recyclable

On distingue deux sortes d’aluminium : l’aluminium primaire et l’aluminium secondaire


1. Aluminium primaire
La bauxite, d’où l’on tire l’aluminium, doit son nom à la localité des Baux de Provence où le minerai fut découvert. La bauxite est généralement composée à 60% d’oxyde d’aluminium, d’oxyde de fer et d’acide silique. Principaux gisements : Amérique du Sud, Australie et Afrique


2. Aluminium secondaire
L’aluminium secondaire est composé d’aluminium récupéré dans le cadre du recyclage des métaux. La fabrication de cet aluminium ne consomme que 5% environ de l’énergie nécessaire à la production de l’aluminium primaire.


ALUMINIUM ET ENVIRONNEMENT avec une grande part d'aluminium secondaire
HILD privilégie des produits en aluminium qui sont fabriqués avec une grande part d’ l’aluminium secondaire.
L’aluminium est recyclable à 100%. Grâce à sa longue durée de vie, son absence d’entretien, son aptitude au recyclage et son faible poids (transport), le bilan écologique de l’aluminium constructif est extrêmement positif.

2-picto-galva-hild-eaux-pluviales

L'acier galvanisé :

L’acier galvanisé de type SKIN PASS (fleurage quasiment inexistant) a un aspect parfaitement plat et brillant.

 Ce matériau est idéal pour les zones géographiques
à forte amplitude thermique.

Spécificités du métal
 Qualité usuelle : acier z275
 Norme EN 10142

5-picto-chromo-hild-eaux-pluviales

L'acier galvanisé prélaqué :

Gamme  Chromo Hild : Esthétisme & longévité, UNE FABRICATION EXCLUSIVE

La gamme CHROMOHILD  est constituée d’un ensemble complet de gouttières et d’accessoires de couleurs réalisé en acier de haute qualité.
Protection contre la corrosion :
acier galvanisé avec un revêtement polyester 25 microns sur les 2 faces
• Robustesse de l’acier
• Aptitude aux utilisations intérieures et extérieures
• Facilité de mise en œuvre : assemblage mastic colle
• Une gamme  riche de 5 teintes. (blanc, brun Hild, gris graphite, jaune sahara, rouge tuile)

3-picto-inox-hild-eaux-pluviales

L'inox FTE :

FTE (Ferritique Titane Étamé) acier inoxydable ferritique (magnétique) stabilisé au titane 17 % de chrome étamé (EN 1.4510)
•    Façonnage aisé
• Excellente résistance à la corrosion
• Résistance aux influences alcalines
• Dilatation très faible
• Mise en œuvre par tous les temps
• Aucune érosion naturelle
• Brasure tendre aisée

Mise en œuvre : Strictement interdit d’utiliser des décapants contenant des fluorures ou des chlorures. Ils peuvent provoquer des corrosions et des dégradations d’ordre esthétique.
Le brasage se fait de manière traditionnelle. Les brasures doivent être immédiatement nettoyées et neutralisées avec beaucoup d’eau. Il faut absolument procéder à un nettoyage du fer à souder.
Eviter toute stagnation de produits ferreux dans le chéneau. Si début il y a un début de corrosion il faut éliminer les particules de fer. Pour cela, tamponner avec du décapant, laisser agir 10 à 30 minutes puis rincer à l’eau.
Mise en œuvre à proscrire dans les milieux industriels chimiques ou stations d’épuration ou contact avec les engrais.
Prise de patine : Liée à l’atmosphère (pluie, humidité) et à la situation géographique. Durée de la prise de patine entre quelques mois et 2 ans. Durant cette période l’étain peut prendre temporairement une couleur jaunâtre voire brune.

Le plomb

Le plomb est un métal gris-noir obtenu à partir de minerais sulfurés ou oxydés, dont le principal est la galène. Le plomb doux, raffiné sort des usines métallurgiques avec 99,9% de pureté. Il est livré en saumon d’environ 50kg.
Résistance à la corrosion : Le plomb est un des métaux qui résiste le mieux à la corrosion en atmosphère urbaine, rurale ou maritime. C’est aussi un bon écran contre les radiations telles que rayons X et gamma. Il épouse facilement la forme de son support.?L’insonorisation : grâce à son élasticité et sa densité, il a des propriétés en tant qu’écran à la transmission des bruits